Une huile GRATUITE à l'achat de 2 huiles CBD (se déduit automatiquement avant de passer au paiement) !

Les araignées sont aussi sensibles au cannabis! Et pas qu'un peu!

Tout comme les mammifères, les araignées sont aussi sensibles au cannabis. Découvrez dans l’article ci-dessous comment et pourquoi cette découverte a été faite ainsi que les résultats en image !

Afin de pouvoir observer la construction des toiles des araignées de son jardin plus tôt ou plus tard au lieu de vers 2h-5h du matin, le zoologiste H. M. Peters a demandé au pharmacologue suisse, Peter N. Witt de débuter des recherches sur l’effet de certaines drogues sur les araignées, c’était en 1948.

Les araignées ont eu le droit à différents régimes à base de substances psychoactives telles que la mescaline, le LSD, la caféine, l’amphétamine et bien sûr le cannabis. Il a été observé que, bien qu’espéré, l’heure de construction de la toile n’était pas affectée en revanche, la forme de la toile changeait d’une manière différente en fonction de la molécule.

Vu que les araignées ne fument pas de joints ni ne boivent de coups, les molécules étaient administrées soit dissoutes dans de l’eau sucrée dont une goutte était mise en contact avec la bouche de l’araignée, soit on nourrissait les araignées avec des mouches farcies aux drogues.

Peter N. Witt et d’autres scientifiques ont pu observer les effets des différentes drogues sur le comportement et les habiletés motrices des araignées ainsi que sur l’aspect des toiles tissées, en comparant des photos et mesures des toiles faites sous l’effet de la drogue et les toiles tissées par des araignées sobres.

L’étude n’ayant pas beaucoup d’applications pratiques à l’époque et faute de moyens techniques elle a été abandonnée. Jusqu’en 1995 où la NASA a réitéré certaines expériences menées par Peter N. Witt. Elle a ensuite analysé les toiles d’araignées avec des processeurs d’images et des outils statistiques modernes, ce qui leur a permis de quantifier les différences entre les toiles. La NASA a suggéré que des comparaisons comme celles-ci pourraient être utilisées pour tester la toxicité de différents produits chimiques sur les araignées au lieu d’animaux plus coûteux en temps et en argent tel que les souris.

Découvrez les résultats par vous-même dans les images ci-dessous :

Araignées exposées au LSD
araignées LSD

Une toile normale à gauche à côté d'une toile faite par une araignée sous LSD.

Étonnamment les motifs des toiles étaient géométriquement plus réguliers lorsque les araignées avaient reçu de faibles doses de LSD que lorsqu'elles étaient sobres.

Araignées exposées au cannabis

Une toile faite par une araignée sur la marijuana à droite

Cette araignée défoncée semble avoir abandonné sa toile à mi-chemin.

La NASA a déclaré que les araignées ont été facilement détournées lors de la construction et ont laissé leurs toiles inachevées.

Ils n'ont pas dit si elles avaient aussi la fringale.

Araignées exposées à l'hydrate de chloral

araignées somnifères

Une toile normale à gauche et une toile faite par une araignée sur de l'hydrate de chloral (somnifères).

Les araignées nourries d'hydrate de chloral ont abandonné leurs toiles encore plus vite que celles qui avaient bu un peu de cannabis.

C'est peut-être parce que le produit chimique est un sédatif utilisé pour le traitement à court terme de l'insomnie chez les humains.

Araignées exposées à la caféine

araignée cafeine

Une tasse de café peut vous réveiller le matin, mais elle fait des ravages sur les araignées.

Les araignées qui avaient goûté à la caféine faisaient des toiles avec des cellules désorganisées.

Les araignées qui ont eu droit à un régime à faible teneur en caféine (10 µg/araignée) ont produit des toiles plus petites aux rayons mal répartis tout en gardant une régularité dans les cercles. Les araignées à qui les scientifiques ont donné une dose 10x plus puissante de caféine ont vu leur tissage beaucoup plus affecté et plus irrégulier.

Araignées exposées à la benzédrine

araignées benzédrine

Les araignées sous benzédrine, une puissante amphétamine, ont tissé leurs toiles avec énergie, voire frénétiquement, mais sans planification ni souci du détail. Des grandes lacunes apparaissent sur leurs toiles.

Les toiles ont été tissées par une même araignée et des photos ont été faites avant et après l’administration de drogues.

Toutes les images sont mises gracieusement à disposition par la NASA.

Sources :
https://www.jstor.org/stable/24943711
https://web.archive.org/web/20070704003310/http://science.nasa.gov/faq/NASA%20Tech%20Brief.pdf
https://hitek.fr/actualite/effets-marijuana-araignees_1734
https://www.thesun.co.uk/tech/6818187/nasa-spider-webs-drugs-lsd-marijuana/

 


Condividi questo post